Table des matières


Les Étrusques au temps du fascisme et du nazisme

Marie-Laurence Haack,
Introduction : l’étruscologie de la période du fascisme et du nazisme   : p.  9

1. Les Étrusques dans l’imaginaire des peuples
Raffaella Da Vela,
L’immagine degli Etruschi nell’educazione scolasticain Italia e in Germania (1928-1945)   : p.  17
Jean-Paul Thuillier,
Carl Diem et le sport étrusque   : p.  67
Martin Miller,
Alfred Rosenberg, die Etrusker und die Romfrage   : p.  81
Marie-Laurence Haack,
Eugen Fischer et la “race” des Étrusques   : p.  95

2. L’engagement politique des savants
Jean-Pierre Legendre,
Alexander Langsdorff (1898-1946) : de l’étudedes œnochoés étrusques aux plus hautes sphères du Troisième Reich   : p.  117
Robinson Peter Krämer,
Von Ritzzeichnungen, Runen und Rom.Franz Altheim und seine Studien zu Italikern während desNationalsozialismus   : p.  143
Maurizio Harari,
Pallottino africanista     : p. 169
Filippo Delpino,
Ascesa e caduta del soprintendente Spinazzola (1911-1924)   : p.  189

3. Une crise de la science étruscologique ?
Valentina Belfiore,
La linguistique étrusque en Autriche et en Allemagne : 1928-1942   : p.  213
Enrico Benelli,
La linguistica etrusca in Italia : 1928-1942     : p. 229
Giuseppe Pucci,
La sculpture étrusque dans les années vingt et trente :entre esthétique et idéologie     : p. 241
Vincenzo Bellelli,
Le ricerche sulla religione etrusca fra la prima e la seconda guerra mondiale, con particolare riferimento alla situazione italiana     : p. 251
Sarah Rey,
Les étruscologues français à l’heure des régimes autoritaires   : p.  273
Marie-Laurence Haack,
Conclusion : la crise de l’étruscologie de l’époque du fascisme et du nazisme   : p.  281

Bibliographie générale     : p. 287

Index des noms de lieux      : p. 315

Index des notions, des divinités et des héros légendaires   : p.  321

Index des noms de personnes  
[p] 337