TitreL'hippodrome romain de Tyr. Etude d'architecture et d'archéologie
Auteur(s)Kahwagi-Janho Hany
Année de publication2012
CollectionMémoires
Volume30
VilleBordeaux
Isbn978-2-35613-068-6
ÉditeurAusonius Éditions
Notes62 planches ; 5 dépliants
Nb de pages251
Prix50 €
Poids1450
DisponibilitéEn stock
4ème de couvertureLe présent volume est consacré à l’hippodrome romain de Tyr. Cet hippodrome est aujourd’hui considéré comme l’un des monuments de ce type les mieux conservés du monde romain. Par rapport à la ville antique, l’édifice se trouvait hors les murs, dans une zone essentiellement occupée par une large nécropole remontant à l’époque romano-byzantine. Sa façade principale, devancée par un aqueduc, donne sur la route antique qui menait à la cité. Cette route est chevauchée par un arc monumental qui définissait la limite de l’aire urbaine.
Long de 470 m, pour une largeur maximale de 125 m, l’hippodrome occupe une surface totale de 54000 m2. Sa capacité maximale est d’environ 36 500 personnes. Sa cavea présente une longue galerie surmontée par l’étage d’attique et donnant accès à une série de salles voûtées qui supportent les gradins. Ceux-ci sont accessibles à partir des portes placées à des intervalles réguliers dans les murs extérieurs de certaines de ces salles. Cependant, ce schéma fonctionnel s’interrompt au niveau de la moitié sud de l’hippodrome, où, pour des raisons qui semblent être financières, la galerie et l’étage d’attique sont remplacés par un mur continu qui fut ajouté ultérieurement.
Une présentation générale du site et des divers monuments qui le composent est suivie d’une étude détaillée de tous les aspects de l’hippodrome. Son architecture et ses éléments architectoniques sont particulièrement décrits et analysés. Des notes sur sa métrologie, l’organisation de son chantier ainsi que ses diverses phases chronologiques viennent compléter l’ensemble.




The present volume is consecrated to the roman hippodrome of Tyre. Today, this hippodrome is considered one of the most well preserved monuments of its type in the roman world. Compared to the ancient city, this edifice was located extra-muros, in a zone which is essentially occupied by a large romano-byzantine necropolis. Its main façade, preceded by an aqueduct, overlooks the ancient road which leads to the city. This road is overlapped by a monumental arch which used to delimit to urban area.
470 m long and 125 m wide, the hippodrome occupies a total surface of 54000 m2. Its maximal capacity was of 36 500 persons. Its cavea presents a long gallery surmounted by the attic floor and gives access to a series of vaulted chambers which supported the tiers. Those are accessible from doors opened at regular intervals in the exterior wall of some of these chambers. However, this functional scheme is interrupted in the south half of the hippodrome where, for a supposed financial reason, the gallery and the attic floor are replaced by a continuous wall, added afterwards.
A general presentation of the site and its different monuments is followed by a detailed study of all the aspects of the hippodrome. Its architecture and architectonic elements are particularly described and analyzed. Metrological notes, the organization of its construction site as well as its chronological phases complete the whole.