TitreÉcritures, cultures, sociétés dans les nécropoles d'Italie ancienne : table-ronde des 14-15 décembre 2007 "Mouvements et trajectoires dans les nécropoles d'Italie d'époque pré-républicaine et républicaine", ENS Paris
Auteur(s)Haack Marie-Laurence
Année de publication2009
CollectionÉtudes
Volume23
VilleBordeaux
Isbn978-2-35613-009-9
ÉditeurAusonius Éditions
RésuméContributions en français et en italien
Nb de pages250
Prix10€
Poids750
DisponibilitéEn stock
4ème de couvertureÉcritures, cultures, sociétés dans les nécropoles d'Italie ancienne Partant du principe que la plupart des éléments inscrits du mobilier et immobiliers des tombes véhiculent une information, quelle que soit leur fonction première, les participants de cette table ronde réunis par les jeunes chercheurs de l'équipe « épigraphie et nécropoles » de l'UMR 8546 du CNRS ont cherché à tirer à partir de renseignements strictement matériels des analyses d'ordre social, politique et religieux. L'étude des nécropoles dispose en effet d'un atout essentiel par rapport à celle de l'habitat : la tombe est une structure fixe, généralement close, dans laquelle tout ce qui est placé est en principe destiné à demeurer à jamais. Il y a donc tout loisir de tenter une analyse du système de représentation qui structure le monde des morts. Loin d'être figé, ce dernier s'avère traversé par des dynamiques qui lui confèrent mouvements et trajectoires.

Starting from the principle that most of the inscribed elements of the contents and the physical structure of tombs provide information of some kind, whatever their original function, the participants at this conference organized by the researchers of the team « épigraphie et nécropoles » of the UMR 8546 of the CNRS have attempted to arrive at conclusions in relation to the social, political and religious aspects of the material evidence. Study of necropolises has one main advantage over the study of settlements : the tomb is a fixed structure, generally closed, where everything is placed inside and destined to remain there forever. It is thus possible to try to analyze the system of representation that organizes the world of the dead. Instead of being fixed, this system has a dynamic which provides it with its own movements and trajectories.