TitreChâteau, livres et manuscrits, IXe - XXIe siècles : Actes des Rencontres d'archéologie et d'histoire en Périgord, les 23, 24 et 25 septembre 2005
Auteur(s)Cocula Anne-Marie, Combet Michel
Année de publication2006
CollectionScripta Mediaevalia
Volume12
VilleBordeaux
Isbn2-910023-81-8
ÉditeurAusonius Éditions
Nb de pages288
Prix5€
Poids650
DisponibilitéEn stock
4ème de couvertureIl serait abusif de réduire la possession du château à la seule affirmation d’une supériorité sociale. On sait, depuis Montaigne, que le château constitue pour l’écrivain un refuge et un observatoire, qu’il lui offre l’espace propice à la réflexion et à la création : un mur d’enceinte et, mieux encore, des fossés et un pont-levis le protègent du monde extérieur ; la tour, a fortiori quand elle est ronde, finit de matérialiser le sentiment de sécurité et de plénitude. La Brède, où tous ces éléments de retranchement se trouvent réunis et même renforcés par une ceinture sylvestre, apparaît comme l’archétype de l’isolat castral. Or, si vives que fussent les envies de solitude, le château de l’écrivain ne fut jamais totalement fermé au monde ; il apparaît même comme le lieu par excellence de la confrontation du «moi profond » et du « moi social »