TitreLa transmission de l'idéologie impériale dans l'Occident romain
Auteur(s)Navarro Caballero Milagros, Roddaz Jean-Michel
Année de publication2006
CollectionÉtudes
Volume13
VilleBordeaux
Isbn2-910023-76-1
ÉditeurAusonius Éditions
RésuméColloque du 128e Congrès des sociétes historiques et scientifiques, section "Histoire et archéologie des civilisations antiques", tenu à Bastia, avril 2003. - Contient des textes en français, un en espagnol et un en italien. Résumés en 4ème de couverture en français et en anglais
Nb de pages365
Prix10€
Poids1100
DisponibilitéEn stock
4ème de couvertureTout rapprochement entre l'Antiquité et le monde contemporain peut paraître saugrenu si l'on veut comparer les moyens de diffusion de l'information. Pourtant, l'histoire de la communication dans le monde romain a suscité de nombreuses recherches avec, comme principaux centres d'intérêt, les rapports entre le centre et la périphérie, entre gouvernants et gouvernés. On ne saurait, cependant, la réduire à cela. Le monde moderne n'a rien inventé en matière de diffusion d'une idéologie ou d'utilisation de la propagande ; le pouvoir impérial romain s'est même révélé à partir d'Auguste un maître en la matière. La transmission des messages du pouvoir, les vecteurs de l'idéologie et de la propagande dynastique constituent un vaste champ de recherche qui n'a pas été complètement exploré même si l'attention s'est beaucoup focalisée sur les capitales provinciales et les fondations coloniales romaines. Précisément, l'espace urbain a été conçu dans l'Antiquité comme un lieu de représentation du pouvoir et les transformations urbanistiques sous l'Empire ont souvent été dictées par la volonté de mettre en scène celui qui le détenait. L'omniprésence de la figure impériale ou des images de la dynastie est au coeur des questions que ce colloque a tenté de résoudre.

It may appear surprising to associate the Ancient and contemporary worlds through a comparison of their respective communication tools. However, the history of communications in the Roman world has become a field of increasing research, especially the relationship between center and periphery and between government and the administered. The modern world did not invent how to diffuse ideology or use propaganda : from the reign of Augustus Roman imperial power showed its mastery in the matter. The transmission of messages of power, the channels of ideology and dynastic propaganda are three fields which have not been completely investigated even though attention has largely focused on provincial capitals and Roman colonial foundations. Precisely, the urban space in the Ancient world was considered as a place that represented power. Urban transformations in the Roman Empire were often dictated by the desire of those that wanted to demonstrate their power. The omnipresence of the imperial figure and dynastic images are at the heart of the questions that this colloquium wishes to solve.