TitreLes cités d'Asie mineure occidentale au IIe siècle a.C
Auteur(s)Bresson Alain, Descat Raymond
Année de publication2001
CollectionÉtudes
Volume8
VilleBordeaux
Isbn2-910023-13-3
ÉditeurAusonius Éditions
RésuméCette publication fait suite à un séminaire du même nom, tenu à Bordeaux en décembre 1997.
Nb de pages294
Prix10€
Poids800
DisponibilitéÉpuisé
4ème de couvertureDe l'Hellespont à Rhodes et à la Lycie, les cités antiques d'Asie Mineure Occidentale, grecques ou hellénisées, eurent un destin particulièrement brillant. Elles avaient en effet vocation à jouer un rôle d'intermédiaire entre un riche arrière-pays et l'horizon méditerranéen. L'une des périodes qui pour elles furent les plus fastes fut certainement le IIe siècle a.C. Après la chute des monarchies issues de la conquête d'Alexandre, surtout du royaume séleucide vaincu à Magnésie par les légions romaines en 190 a.C., s'ouvrit pour la plupart de ces cités un véritable Siècle d'Or. Ce sont les temps forts, les rythmes et aussi les énigmes de cette période que ce séminaire s'est donné pour tâche d'éclairer. Liberté des cités à l'abri du bouclier pergaménien, essor des échanges mais aussi poids croissant de Rome ont été les fils conducteurs d'une enquête que la publication de plusieurs nouvelles inscriptions est en outre venue enrichir et illustrer.

The Greek and Hellenized cities of western Asia Minor, from the Hellespont round to Rhodes and Lycia, were highly successful. It was their fate to play the role of an intermediary between a rich hinterland and the wider Mediterranean. The second century B.C. was one of their most splendid periods. After the decline of the Hellenistic monarchies which succeeded Alexander of Macedon, and particularly after the defeat of the Seleucid kingdom by the Romans at the Battle of Magnesia in 189, most of these cities experienced a real golden age. The purpose of this seminar was to explain this period, its crucial events, its rhythms, and its historical paradoxes. The freedom of the cities protected by the Pergamene shield, together with the flourishing of trade and the growing pressure of Rome, are the central themes of the study. It is enriched and illustrated by the publication of several new inscriptions.